Connect with us

Actualités

Que veut dire Haram ?

Published

on

Spread the love

En Arabe, et dans le Coran, chaque terme a une signification. Dans le dictionnaire français, Arabe ou dans d’autres langues, un mot a toujours une définition. Harām par exemple correspond à une signification particulière tant dans le Coran, que dans la loi islamique, ou dans cette religion. Dans cet article, nous allons découvrir un peu plus sur le terme Haram. Allons-y.

Illustration en image d'Haram et d'Halal
Illustration en image d’Haram et d’Halal. Image prise sur internet

Qu’est-ce que l’Haram ?

Harām est un adjectif d’origine arabe, notre terme du jour, il décrit tout ce qui est « interdit, inviolable et sacré ». Dans un terme plus courant, il correspond au concept de tabou en français. Par exemple, la nature islamique et juif interdit la consommation du porc, de l’alcool, etc. en parlant d’aliment y-a-t-il du porc dans les biscuits Oreo. Le sens de ce mot évoque qu’il existe des pratiques non autorisé dans la religion islamique. L’antonyme de Harām est halal qui désigne tout ce qui est permis par la charia. 

Il est important de préciser le fait que l’adjectif Harām est différent du nom arabe Haram, il ne faut pas confondre l’orthographe. Celui-ci désigne un quartier saint. Par ailleurs, le terme interdit est utilisé dans le Coran, dans la sourate 16 : 116, les gens sont demandés à ne pas prétendre avec une langue mensongère, une chose est permise et une autre est interdite.

Le point de vue Islamique stipule qu’un musulman commet un péché en accomplissant un acte classé par le Coran ou par la doctrine juridique comme étant Harām. D’un autre côté, ce terme est aussi à distinguer de l’adjectif « mamnu » qui désigne ce qui est interdit par la loi laïque. Pour être plus claire, le terme Harām est la dernière des cinq catégories d’actions humaines dans la jurisprudence islamique.

Qu’est-ce que « Makruh » ?

En Arabe, le terme Makruh est utilisé pour décrire des actions dont les actes sont impopulaires selon l’opinion religieuse et qui doivent être évités. La tradition islamique évoque que le musulman n’est pas puni pour avoir commis des actes impopulaires, il est récompensé pour son omission. Ce terme est la quatrième des cinq catégories d’actions humaines dans la jurisprudence islamique.

Quels sont ces actes impopulaires ?

  • Le gaspillage d’eau lors des ablutions rituelles par exemple
  • Ou le non-respect des actes populaires ou préférés pendant et en dehors des services religieux.

En Islam, toute action excessive est considérée comme impopulaire.

Quelle est la différence entre le terme Makruh et Harām ?

En terme linguistique, Makruh signifie le contraire d’aimer. La terminologie islamique désigne une chose dont la loi demande l’abandon, mais pas de manière tranchante. Pour être plus claire, une pratique qui n’entraine aucune sanction. Son abandon procure au fidèle une récompense.

Tandis que Harām signifie l’interdit. Il désigne une chose dont la loi religieuse exige l’abandon de manière tranchante. Un terme contraire à Halal. Le fidèle de son côté sera récompensé pour l’abandon de l’interdit à condition qu’il soit motivé par la seule proscription religieuse. Autrement dit, un abandon qui ne soit dicté ni par la peur, ni par l’incapacité, ni par la timidité. De plus, un abandon dicté par les considérations n’entraine aucune récompense.

​En résumé, le monde musulman a des lois qu’il ne faut pas modifier. Les actes illicites vous exposent à des dangers devant dieu, si vous êtes musulman. En français, le terme Haram est synonyme de tabou, d’interdit, ce dernier est l’interprétation le plus proche du dictionnaire de ce terme. D’ailleurs, si vous voulez tester votre niveau de pureté, quel est votre test de pureté. Avant de se rendre dans une ville musulmane, ou pendant les prières, il est important de savoir quel type de vie vous voulez mener aux yeux de votre dieu qui est Allah.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Partagez vos avis en commentaire.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.