Netflix : La grève n’est pas si catastrophique pour le service SVOD, voici pourquoi ! - Actu de Jeux videos

Netflix : La grève n’est pas si catastrophique pour le service SVOD, voici pourquoi !

News culture Netflix : La grève n’est pas si catastrophique pour le service SVOD, voici pourquoi !

Partager :

Pour la première fois depuis 15 ans, les scénaristes nord-américains sont en grève avec pour conséquence directe la mise en pause de plusieurs tournages, séries et films confondus. Si certains services SVOD risquent gros, d’autres ont su diversifier leurs productions. Netflix pourrait même s’en sortir sans trop de casse.

La WGA sur le piquet de grève

100 jours ! La précédente grève des scénaristes syndiqués auprès de la WGA (pour Writers Guild of America) avait paralysé la production audiovisuelle en Amérique du Nord entre novembre 2007 et février 2008. Plusieurs séries parmi les plus en vogue avaient alors subi de plein fouet ce mouvement social. Beaucoup se souviennent de la baisse drastique de qualité qui avait frappé Lost, Heroes ou encore Prison Break. 15 ans plus tard, les auteurs et auteures reprennent les armes suite à l’échec (malheureusement attendu) des négociations engagées entre la WGA et les studios.

Sans surprise, le comité porte-parole du syndicat réclame une revalorisation des salaires – principalement liée à l’absence de droits résiduels (rediffusion, DVD, Blu-ray) sur les services SVOD – et de meilleures conditions de travail. Ils espèrent également la mise en branle de discussions suite à l’émergence récente des intelligences artificielles dans le processus créatif (notamment d’écriture) pouvant mener dans un avenir proche à un cadre juridique clair. Débutée fin avril – début mai 2023, cette grève pourrait perdurer et dépasser allègrement la centaine de jours si aucun accord n’est trouvé au cours des prochaines semaines.

Netflix : La grève n’est pas si catastrophique pour le service SVOD, voici pourquoi !

La parade de Netflix

Le cinéma, les chaînes de télévision mais aussi les plateformes de streaming prennent de plein fouet cette grève contemporaine des scénaristes dont les exigences paraissent à l’heure de la domination des services SVOD plus que légitimes. Netflix et ses 230 millions d’abonnés risquent de devoir patienter avant de profiter des futurs films et autres saisons de leurs séries préférées nord-américaines toujours en (pré)-production. Le premier show à avoir été mis en pause fut Cobra Kai dont le tournage de la sixième et dernière saison fut brusquement interrompu début mai 2023. Toutefois, Netflix a eu l’intelligence de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

A la différence de son concurrent HBO, le service SVOD frappé du N rouge mise sur des projets en provenance des quatre coins du monde. Cette pluralité pourrait ainsi lui permettre de passer entre les gouttes et d’assurer des ajouts de qualité à son catalogue dans les années à venir. En effet, Netflix a investi des millions de dollars dans des projets sud-coréens, mais aussi français, européens, japonais, latino-américains, etc. Ce modèle de production aux origines multiples permet à la plateforme de streaming de regarder (plus ou moins) sereinement vers l’avenir, même si la grève de la WGA se fait et se fera forcément sentir.


Leave a Reply

Your email address will not be published.